accueil

Le Paris médiéval rencontre la Bretagne

Notre crêperie est située dans l’une des plus anciennes rues de Paris et les échos au Moyen-âge rentrent ainsi en résonance avec la tradition culinaire bretonne. Nos galettes au sarrasin, nos crêpes au froment accompagnées de cidre ou de bière artisanale bretonne sauront vous transporter agréablement dans une époque de plaisirs simples et de jovialité.

Une crêperie tout sourire

La rue de la Harpe est connue pour ces restaurants dédiées aux touristes. Nous avons envisagé autrement notre localisation à Saint Michel. Nous souhaitons répondre à la demande des visiteurs étrangers avec une équipe bilingue mais nous répondons avant-tout à l’exigence d’authenticité et de qualité que sont en droit d’attendre les résidents et les parisiens à la recherche d’une très bonne galette. Nous sélectionnons avec grand soin nos produits; notre farine de sarrasin provient d’une petite meunerie bretonne, nos glaces sont confectionnées par un maître artisan, nos bières à la pression sont principalement bretonnes et le service est assuré par une équipe pleine d’enthousiasme. Découvrez ici les divers espaces que notre crêperie offre; la salle au sous-sol accueille également sous ces vieilles poutres de bois entièrement restaurées des expositions et peut facilement être privatisée pour divers évènements.
accueil4
carte creperie de cluny crepe  paradis

Notre « Crêpe du Paradis »

Histoire de la crêpe au Moyen-Age

C’est au XIIème siècle que les croisés rapportèrent le sarrasin d’Asie. Les terres acides de Bretagne lui convenant très bien, cette culture se développa rapidement. Un siècle plus tard on commença à le moudre en farine pour en faire les galettes que nous connaissons. Au XIVème siècle, les premières galétoires firent leur apparition. Les galettes étaient vendues sur les marché et on les mangeait souvent debout. Elles furent très vite agrémentées d’autres ingrédients que les clients apportaient avec eux (notamment du lard). A cette époque on faisait souvent des « crépillons », sorte de petite réunion qui était l’occasion de manger des galettes. Pour le dessert, on commença à ajouter un œuf à la pâte restante et peu à peu on remplaça le sarrasin par du froment pour celles-ci. Ainsi la galette comme la crêpe telles que nous les mangeons aujourd’hui existaient déjà au Moyen-Age.

Venir au restaurant